logo peak 1

Le cerveau est comme un muscle: sans exercice régulier, il se ramollit et devient tout flasque. Vous vous retrouvez à ne pas vous souvenir de choses qui vous paraissent tellement évidentes. Pourtant rien n’y fait, ce souvenir ne vous revient pas, votre mémoire vous fait défaut. Seule alternative, stimuler et exercer vos neurones. Quelques maigres choix s’offrent à vous : Sudokus, mots croisés de mamie, l’éternel solitaire… Soit des jeux qui ont plusieurs dizaines d’années chacun, du vu du revu. Cet article est consacré à Peak une application de min-jeux qui vous aiderons à maintenir votre cerveau en forme. Elle activera votre matière grise et si vous êtes assidus, elle l’améliorera.

SCORE GLOBAL

TEST

glasses42

PROBLÉMATIQUE

Vous vous ennuyez, ipso facto vous êtes sur votre téléphone et vous n’avez plus rien à faire : plus de textos à envoyer, plus d’article intéressants à lire… Vous voulez vous occuper intelligemment, vous vider l’esprit, faire autre chose que travailler, mais sans pour autant vous donner mal au crâne.
Peak permet de muscler votre matière grise sans effort apparent et en s’amusant, à l’instar de la célèbre application 2054. Se distraire intelligemment et s’amuser sans perdre de temps est désormais possible. Peak propose des mini-jeux « utiles », une petite vingtaine en tout, à raison de 4 par jour… juste assez pour avoir envie de revenir revenir jouer le lendemain.

cogwheel37

SOLUTION / REASON TO BELIEVE

Peak a été créé entre autre par des neuroscientifiques de Yale et Princeton. On est donc loin du jeu loufoque développé dans une cave par des personnes aux intentions quelque peu douteuses. De très bonne facture, tant sur le fond que sur la forme, le must de l’appli reste le système de points et une gamification très bien travaillée.
Chaque jour vous avez un objectif de points à atteindre et ce en fonction de vos capacités. Chaque session de jeu vous rapporte des points, à chaque jeu un objectif complémentaire qui rapporte des points bonus (indispensables pour éclater votre objectif journalier). A la fin de chaque session vous gagnez 250 points.

Les citadins apprécieront le mode offline qui permet de jouer dans le métro.

light119

INNOVATION

L’une des premières chose que vous réalisez en utilisant Peak, c’est que vous bénéficiez d’une version freemium. D’emblée, on peut penser que les limites seront vite atteintes… et ce à juste titre étant donné le nombre d’applications qui suivent ce modèle. Que nenni. A raison de 4 jeux accessibles par jour, vous serez maintenus en haleine. Il y a 5 catégories, vous devez donc revenir pour goûter à tout et rejouer à ceux qui vous stimulent le plus. Chacune de ces catégories vous fera donc travailler une partie différente du cerveau : langage, mémoire, raisonnement, concentration et agilité mentale. D’autre part chaque jeu a au minimum 6 niveaux de difficulté. Les plus assidus en auront donc pour leur grade. Ajoutez à cela un système de tracking de performance par catégorie et par jeu. Une récente mise à jour vous permet de vous comparer à vos amis, à votre tranche d’âge, à votre profession… Même en freemium la profondeur de cette application m’en a bouché un coin.

airplane14

DÉVELOPPEMENT

A raison de 35€ par an, un accès complet à l’ensemble des jeux ainsi qu’un analytics plus détaillé vous est offert. Peak est donc une application en freemium avec un business model à l’abonnement, pas d’originalité à ce niveau. Mais le degré de gratuité est très bien pensé, à moins de l’utiliser frénétiquement. Si c’est le cas alors ce n’est pas la bonne application pour vous et on vous conseillerait plus une application type Study Quiz, plus studieuse.

Cependant deux trucs nous embêtent chez Peak. Le premier est : la page d’accueil. Elle affiche le score du jour. Sachant qu’on parle d’une seule utilisation par jour… On se prend donc un gros 0 en pleine face à chaque utilisation, et on est obligé de scroller pour lancer les jeux.. Le deuxième truc est la catégorie de jeux « langage ». Elle ne compte que 3 mini-jeux. C’est la catégorie la moins ludique et la moins étoffée.

Depuis le premier test de Peak la partie analytics a été mise à jour et il apparaît clair que les éditeurs de l’application ne sont pas en reste là dessus. Quoi qu’il en soit la barre est désormais haute pour les jeux cérébraux sur mobile. Peak offre une variété de jeux et un degré de difficulté sur chacun qui contentera les plus intellectuels d’entre-vous.

SCORING

Mobile Friendly
Simplicité
Rapidité
Clarté

L’application des casses-têtes au format mobile, et vu leurs chiffres (9 millions d’utilisateurs quotidiens) ils ne sont pas près de s’arrêter là.

Innovation
Nouveauté 50%
Effet Waouh 40%
Persistence 60%

Des casses-têtes divers et variés, hauts en couleurs, avec un système de points, d’analytics, de rappels, de partage avec ses amis…Le sudoku a des souci à se faire.

Business
Rétention 100%
Durée de session 60%
Disruption 100%

Plus il y aura de jeux, plus le business model de l’application sera viable (abonnement pour un accès illimité aux jeux) et attractif. La récente fonctionnalité se comparer avec ses amis est également un bon indicateur de la direction que prend l’application. Se proposer des challenges ne devrait pas tarder…

FICHE TECHNIQUE DU TEST

Éditeur :

Peaklabs

Date de lancement :

2010

Version testée :

1.7.9, Google Play Store

Stores disponibles :

Apple App store – Google Play Store

Prix :

Gratuit

Laisser un commentaire