Sweat - logo

Le marché du fitness en France est passé de 230 millions en 1994 à  2,5 milliards d’euros en 2012. Dans ce secteur, les poids lourds sont les opérateurs de salle de fitness. Mais depuis quelques années, des start-up redéfinissent le métier de coach sportif et les modèles du secteur pour répondre à l’engouement.

#BBG* #fitfam**, si ça ne vous dit rien c’est que vous n’avez pas de #fitgirl (pour fitness girl) dans votre entourage. Leur raison de vivre : une vie saine et sportive. Leurs armes : le sport et un régime strict à base de protéines et de smoothies.

L’app Sweat de la coach Kayla Instines qui nous vient direct d’Australie, le pays réputé pour sa fit way of life, est directement destinée au public précité !

SCORE GLOBAL

VIDEO & SCREENSHOTS

LA PROMESSE

PROBLEMATIQUE

Du quantified self, aux campagnes de santé publiques (manger-bouger, 10 fruits et legumes par jour…) en passant par l’image véhiculée par la société, tout nous pousse aujourd’hui à la recherche d’un mode de vie plus sain et plus sportif. Et même sans rentrer dans un débat sociologique, être en bonne santé, c’est cool.

Et un mode de vie sain passe par 2 principaux facteurs : une bonne alimentation et du sport. Et à part si vous pouvez vous payer un coach, un nutritionniste et un cuisinier, il va falloir se prendre en main !

REPONSE

Sweat veut mettre votre coach et votre nutritionniste dans votre poche. Par contre, pour le cuisinier, il n’est pas compris dans la formule. Il va falloir s’y mettre quand même.

La vie de l’utilisatrice (oui le plublic visé est majoritairement féminin) est donc réglé sur l’heure Kayla, du lever au coucher, et ce 7 jours sur 7 à raison de  3 repas, 2 collations et 1 séance de sport par jour. Ce programme est issu de la même méthode précédemment édité sous forme papier.

Là où l’app va plus loin, c’est dans la personnalisation de ce programme. Elle donne la possibilité de le décliner à l’infini, suivant son profil et ses objectifs. Enfin, une petite pointe de quantified-self avec la possibilité de se prendre en photo au fur et à mesure de sa « transformation » ou « reprise en main » (termes consacrés de la fit family) et surtout partager tout ça sur Instagram, le réseau du fitness.

Pour tout cela, il vous en coutera 5 euros par semaine.

NOTRE AVIS

L’application Sweat with Kayla est très bien réalisée et la promesse est bien atteinte. Tout est calé au millimètre et organisé à l’heure pour rendre accro les utilisatrices. On se lève avec l’appli et on se couche avec.

Après un peu de lecture, on se rend compte que l’app n’a rien apporté de nouveau sur le fond par rapport au ebook de la méthode Kayla. Les exercices et les recettes sont présentés de façon statique, pas d’utilisation de la vidéo, ni des fonctionnalités natives du smartphone (accéleromètre, géolocalisation etc). Ce format est donc là pour conquérir un nouveau public, plus enclin à l’utilisation d’un smartphone que la lecture d’un livre de 600 pages.

BILAN

En voyant l’impact de la créatrice de l’app sur les réseaux sociaux, les retours de utilisatrices et au test de l’app, on se dit que Sweat a trouvé son public. Une communauté fidèle et fidélisée, jusqu’à la prochaine méthode révolutionnaire. 😉

Pour contrebalancer un peu l’impression recette miracle de la méthode, vous pouvez lire un article éclairant de l’Express.

PS : cet article n’aurait pas pu être réalisé sans le concours de la #fitgirl @clairecipri 🙂

RECOMMANDATIONS

MOBILE FRIENDLY:

Simplicité 89%
Rapidité 63%
Clarté 87%

L’interface est bien pensée, malgré quelques incompréhensions au début, on trouve vite ses marques et à part l’odieuse fonctionnalité « infos éducatives » (18 chapitres de texte au km…), rien à redire.

Les recettes donnent même envie de cuisiner. On passera sous silence les qualités gustatives des repas fitness !

Pour tirer encore plus des qualités des smartphones, on attend au moins que l’app intègre le nombre de pas effectués, étages montés. Sur iPhone, toutes ces données sont disponibles nativement grace à l’app Santé !

INNOVATION:

Nouveauté 100%
Effet waouh 100%
Persistence 100%

Rien d’innovant, merci, au revoir.

DEVELOPPEMENT/STRATEGIE:

Rétention 43%
Durée de session 60%
Disruption 33%

Sweat by Kayla est une machine de guerre point de vue business, on commence rarement une journée sans un tour sur l’app pour connaitre son programme quotidien, ça continue pendant la seance de sport, la collation, noter les verres d’eau qu’on a bu etc etc.

Si on suit à la lettre le programme, une telle rétention, c’est du jamais vu ! L’utilisatrice est simplement accro au modèle.

Il va falloir tout de même intégrer plus de nouveauté pour conquérir les adeptes du ebook. En effet, celles-ci semblent déçus par le prix et le manque d’innovation qu’offre l’app. 

FICHE TECHNIQUE

Éditeur :

Date de lancement :

Version testée :

Liens de téléchargement :

Prix :

Poids de l’app :

Besoin d’internet :

Kayla Itsines

11/2015

iOS

Gratuit (Abonnement de 5 euros par semaine)

34,7 Mo

Nécessaire pour accéder au contenu

*BBG : Bikini Body Guide
**TBC : Top Body Challenge

sont 2 noms de marques déposés

Ca peut vous intéresser

Laisser un commentaire