wechat app icon

Imaginez un monde sans Google ni Facebook…Un monde où des Mark Zuckerberg ou Larry Page Européens auraient anticipés une dépendance aux GAFA. Imaginez un monde où des valeurs différentes sont de mises et où le fait de copier est vu comme une opportunité pour les nouvelles générations. Ce monde, c’est la Chine d’aujourd’hui et de demain qui s’inspire de la Sillicon Valley pour adapter les meilleurs app. Loin de nous l’idée de faire l’apologie d’un état liberticide. Non, la motivation principale chez les Mobiletroopers est de dénicher et de comprendre comment des app et des personnes changent le quotidien. Aujourd’hui on vous présente donc WeChat, ou comment une app à la sauce Chinoise (????) et inspirée de Facebook, Google et autres peut « disrupter » les habitudes et l’économie d’un pays monde.

SCORE GLOBAL

VIDEO & SCREENSHOTS

LA PROMESSE

PROBLEMATIQUE

Avant d’en revenir à l’ogre Chinois menaçant on s’est demandé sur quelles app passe-t-on le plus de temps ? Réseaux sociaux, Musique, news..?
Et bien quand on sait qu’en moyenne on va 9 fois par jour sur une app de messagerie et 6h45 par mois sur Facebook on comprend vite pourquoi messageries et réseaux sociaux font si bon ménage pour toute entreprise soucieuse d’avoir un maximum d’utilisateurs actifs.

Mais au fait, vous utilisez quoi comme app pour envoyer vos messages ?
Plutôt du genre classique avec le combo SMS/MMS ou sbire de Facebook avec Whatsapp ou Messenger (oui, ces deux app appartiennent à l’ami Zuckerberg). Chez les MT on utilise au moins 3 app différentes (Slack, Messenger et Whatsapp) et on a malheureusement pas trouvé une app commune pour tout nos contacts pro et perso car en Europe et aux Etats-Unis le marché des app de messageries est très très disparate.

Mais qu’en est-il ailleurs dans le monde?
Et bien il existe une app qui totalise 600 millions d’utilisateurs actifs journalier en Asie qui est utilisée pour le pro, le perso et qui fait bien plus que toutes les autres app connues dans nos contrées!

REPONSE

Cette app, c’est WeChat. Une espèce d’ovni spatio-temporel d’un point de vue occidental. 600 millions d’utilisateurs actifs par jours en Chine et 70 millions ailleurs dans le monde dont la majorité ouvrent l’app 10 fois par jour pour échanger, se montrer, rencontrer, prendre un taxi, acheter mais aussi régler des achats. En gros vous mettez WhatsApp, Facebook, Tinder, Uber, Amazon, Apple Pay du Chinois puis vous secouez et vous obtenez WeChat.

WeChat en Chine, c’est désormais une des plus grosses allocations de budget pour les marques voulant obtenir une crédibilité publicitaire dans l’empire du milieu. Tout le monde en Chine interagit avec des marques comme Nike, Xiaomi ou Tsingtao via les comptes officiels WeChat.

Besoin d’une paire de running ? Appuyez sur un bouton et on vous donne l’endroit le plus proche pour l’obtenir ou achetez-les directement et faites vous livrer dans la journée depuis votre app de messagerie. Ci-dessous, toutes les fonctionnalités disponibles sur WeChat et comparées à celles du concurrent occidental WhatsApp. (Crédit image: KRDS Paris).

WeChat vs WhatsApp

NOTRE AVIS

WeChat c’est quand même un peu m’as-tu-vu.

Copier impunément la plupart des champions de la Sillicon Valley et les grouper dans une app de messagerie c’est pas bien… Mais bon, disons que c’est déjà fait et que le peuple Chinois préfère ses champions aux ogres GAFA qui ne sont pas si impressionnants vu de Chine. On est quand même impressionné qu’une seule app prenne tant de place dans la vie de nos cousins asiatiques. Ca fait 4 à 5 ans qu’on nous répète que c’est l’année du mobile en France et bien en Chine ça fait 3 ans que c’est déjà le cas et plus aucun parent de moins de 60 ans ne demande à son enfant qu’est-ce qu’il trouve de si intéressant à faire sur l’écran qu’il tapote frénétiquement.

Quand on regarde l’iPhone de nos collègues Chinois on est étonné de voir qu’une seule app regroupe la plupart des notifications. Se transférer de l’argent ou rencontrer n’importe qui autour de vous dans une ville nouvelle c’est possible avec WeChat. Avoir toutes les info d’une personne (pro+perso) regroupées au même endroit c’est encore WeChat. On adore la possibilité pour des applications tierces de s’ajouter à la plateforme pour proposer leurs services, jeux ou page web.

WeChat est donc un vrai écosystème qui va bien plus loin que Facebook et Google et tout ça sur mobile.

Il y a aussi pas mal à redire sur cette app qui copie très vite mais qui relève plus de la chasse aux trésors quand il s’agit de trouver les différentes fonctionnalités. C’est mal expliqué (surtout pour ceux qui ne parlent pas Chinois !) et surtout c’est pas très sexy. C’est fonctionnel mais c’est un peu une tare d’y revenir comparer à un Facebook qui travaille beaucoup sur la qualité de présentation des posts ou Google search qui épure au maximum ses pages pour un confort optimal. On observe aussi des soucis de traductions ce qui est très commun pour les app Chinoises.

BILAN

Pour beaucoup WeChat n’est pas simplement une app dans le vent. WeChat est un catalyseur qui transforme la société de services Chinoise autour du mobile.

C’est simple, lors de nos voyages en Chine tout nos collègues, quelque soit leur âge, utilisaient WeChat. Les premières fois nous demandions naïvement quelles app ils utilisaient pour réserver un chauffeur, commander à manger, régler un achat…et puis on a arrêté car on nous répondait à chaque fois « c’est sur WeChat ». Parce qu’elle s’intègre parfaitement dans le quotidien et devient une habitude, l’app WeChat est un modèle à suivre pour Facebook, Google ou plus récemment Snapchat.

L’acquisition de WhatsApp pour 22 milliards de $ par Facebook en 2014 est liée à l’expansion rapide de WeChat. Mark Zuckerberg aime profondément la Chine (il a appris le Chinois) et considère que le pays est en avance pour le mobile. En 2014 il a notamment déclaré qu’il ne comptait pas générer de profits avec WhatsApp et Messenger avant qu’elles n’atteignent les 1 milliards d’utilisateurs et que ces plateformes deviennent des normes. On vous invite d’ailleurs à visiter la page « Platform and Businesses on Messenger » pour vous montrer que Facebook a déjà bien avancé sur le sujet et s’apprête à tous nous « Wechater » plus vite qu’on ne le pense. On peut dire que le jeune fondateur de WeChat et Tencent (l’éditeur qui est un monstre des télécoms) Ma Huateng a réussi son pari de faire la nique aux GAFA même si il est bien aidé par un état très protectionniste.

RECOMMANDATIONS

MOBILE FRIENDLY:

Simplicité 56%
Rapidité 100%
Clarté 60%

Comme on peut s’en douter pour une app dotée de millions d’utilisateurs elle est rapide et dépourvue de lag. Par contre WeChat doit rester très vigilant concernant le niveau de traduction pour garantir un maximum de sens pour un public occidental peu habitué aux applications aussi complètes.

INNOVATION:

Nouveauté 25%
Effet waouh 80%
Persistence 100%

La grande force de WeChat c’est d’être une plateforme éprouvée mais qui reste nouvelle et étonnante pour le public occidental. Elle touche une large tranche d’âge (13-35 ans en moyenne) et amène de nouveaux modes de consommations centrés autour du mobile. Pour l’Europe on a hâte qu’on nous propose des pages entreprise traduites comme le site e-commerce des bonnes trouvailles chinoises AliExpress qui commence à faire un tabac en France.

DEVELOPPEMENT/STRATEGIE:

Rétention 100%
Durée de session 100%
Disruption 100%

L’avenir du modèle WeChat est clair comme de l’eau de roche ! C’est le modèle idéal pour toute app qui veut accaparer nos pauvres petits esprits. Il ne reste plus que le reste du monde s’y mette 😉 à moins qu’on ne soit pas encore prêt…

FICHE TECHNIQUE

Éditeur :

Date de lancement :

Version testée :

Liens de téléchargement :

Prix :

Poids de l’app :

Besoin d’internet :

Tencent Inc.

2011

iOS – Android

Gratuit

106 Mo

Mode online

Laisser un commentaire