Sunday_logo

Sunday, c’est une galerie photo connectée qui permet de redécouvrir toutes ses photos dispersées à gauche et à droite.

On prend de plus en plus de photos, mais paradoxalement, on en profite de moins en moins. Chacun utilise des solutions différentes pour les partager et les stocker: en pièce jointe dans Gmail, en “tag” sur Facebook, dans des liens d’albums Picasa ou Google Photos, sur Dropbox, dans la photothèque iCloud, … Au total, ce sont des milliers voire des dizaines de milliers de photos qui sont dispersées, parmi lesquelles un grand nombre de souvenirs vraiment précieux, et Sunday permet de les regrouper et de les redécouvrir dans une seule app, sans effort.

LE PROJET D’APPLICATION

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer Sunday et à vous lancer dans le bain des applications mobiles ?

Les apps mobiles, c’est un bain sacrément bouillonnant en ce moment. Au delà de la frustration qui nous poussait à résoudre le problème des photos dispersées, et de la logique qui nous indiquait que le mobile sera très bientôt le centre de nos vies photographiques, c’est un secteur où on voulait aller, car ça évolue très vite et on est constamment inspirés par le talent et la créativité qui s’y côtoient.

Pouvez-vous nous présenter rapidement votre équipe ? L’app est développée en interne ?

L’application Sunday est complètement développée en interne, ça nous permet d’être plus réactifs aux retours utilisateurs et de garder la maîtrise de notre savoir-faire techno.

Actuellement on est deux associés — Laurent, notre CTO, et moi-même. On est tous les deux ingénieurs mais avec des parcours très différents et complémentaires: logiciel pour Laurent, conseil en stratégie pour moi-même. Mais avec un point commun : notre passion pour la photo et le bonheur qu’elle transporte à travers les années !

Avez-vous des retours de personnes qui vous ont dit merci pour les souvenirs qui leurs sont revenus?

On en a quotidiennement. C’est notre carburant ! Parfois ça nous touche beaucoup, parce que la personne redécouvre une époque “avant” un événement bouleversant, à travers des photos qu’il ou elle pensait avoir perdues. Parfois c’est beaucoup plus léger, avec des “gros dossiers” dont on avait oublié l’existence, et les ressortir peut mettre un grand sourire sur les visages de vos amis.
Mais dans tous les cas, c’est très fort émotionnellement de redécouvrir toutes ses photos — ou comme vous dites si bien, de réveiller ses souvenirs !

DÉVELOPPEMENT / STRATÉGIE

C’est quoi votre objectif de développement (pays, intégration dans une solution plus importante, nouvelle fonctionnalités…)?

Sunday est déjà utilisé dans plus de 90 pays. Quelle chance incroyable de vivre dans un monde où une si petite équipe, un Toulousain et un Bruxellois vivant en France, peut apporter du plaisir aux quatre coins du monde ! Les plate-formes géantes comme l’App Store, l’iPhone et l’iPad d’Apple ou Facebook jouent un rôle crucial pour nous rendre accessibles au plus grand nombre.

Pour nous développer, nous avons du pain sur la planche. Nous avons encore beaucoup à faire pour que Sunday soit facile et rapide à utiliser au quotidien. Les photos sont dans un désordre incroyable, et nous allons continuer à innover avec des fonctionnalités pour aider l’utilisateur à en profiter. Nous aimerions aussi être rapidement disponibles sur Android pour répondre à la forte demande de ce côté.

Une V2 est en préparation ? Quelques idées sur les nouvelles fonctionnalités ?

Une v2, une v3, une v42 même (rire) : Sunday n’est qu’au tout début de sa mission de permettre à chacun de profiter de toutes ses photos !

Nous continuons à poser les bases pour la réaliser: intégrer plus de sources de photos. On pourrait penser que Gmail, Picasa, Google Photos, Facebook, Dropbox couvrent déjà pas mal de monde, mais en fait ce n’est qu’une toute petite partie des photos dispersées au fil des années. Les utilisateurs nous demandent chaque jour d’autres sources, comme Facebook Messenger, Instagram, WhatsApp, Flickr, OneDrive… Malheureusement, certaines sources ne sont pas accessibles facilement car tous les services ne jouent pas encore le jeu de permettre aux utilisateurs d’accéder à leurs photos. Mais on y travaille !

Laisser un commentaire